meilleur piege photographique

Comment réussir à fabriquer un piège photographique ?

Si beaucoup de personnes affectionnent les pièges photographiques, c’est bien évidemment pour les belles images d’animaux qu’ils permettent de capturer. À défaut de s’en octroyer un sur le marché, il est possible de fabriquer soi-même son appareil. Pour ce faire, il faut tout d’abord disposer du matériel nécessaire et ensuite suivre de façon minutieuse chaque étape de la fabrication.

Se munir des matériels nécessaires

Comme pour toute installation, il faut veiller à avoir à disposition les matériels nécessaires. Pour la fabrication de ce piège photographique, il faudra se munir d’un boîtier numérique, d’un détecteur infrarouge, d’un objectif focal et d’un câble de liaison qui sera utilisé pour regrouper le boîtier et le détecteur. L’ensemble de ces éléments serviront à former le dispositif en lui-même.

Pour la fixation, vous aurez besoin entre autres d’un câble en acier, de deux maillons rapides, de vis pour accrocher le boîtier et le détecteur, ainsi que de deux coins en bois qui serviront lorsque l’appareil devra être disposé sur un tronc d‘arbre.

A voir aussi : https://positivr.fr/piegeage-photographique-animaux-foret-jean-chevallier/

Rassembler les différents éléments du piege photographique

Cette technique de fabrication de piège photographique consiste à lier un boîtier numérique et un détecteur infrarouge, le tout à l’intérieur d’un carter de protection. Le carter de protection a pour but d’assurer la protection des différents appareils disposés en son sein contre certains animaux, mais aussi contre certains aléas de la nature. C’est à cet effet qu’il doit être conçu avec une tôle d’aluminium qui lui concédera une bonne résistance tout en restant légère.

Pour fabriquer ce piège photographique, il faudra également se munir de trois tiges filetées ayant une dimension de 6 mm de diamètre qui serviront à réaliser des raidisseurs sur le haut de l’appareil. Il faudra adapter les dimensions de son piège photographique au matériel qui le constituera. D’un autre côté, le carter de protection devra être percé en bas afin de pouvoir y visser le boîtier. Le détecteur infrarouge sera également fixé en perçant un trou sur le côté du carter qui recevra ses vis.

Pour voir un site dédié : cliquez ici

Disposer les pieds et établir les diverses fixations

La prochaine étape constituera à installer des pieds amovibles à son appareil. Pour ce faire, il faudra tout simplement insérer sur le carter de protection des bouchons en PVC qui seront là pour les recevoir. Il est aussi recommandé pour éviter que l’appareil ne pivote d’y placer un morceau de feuille de liège au niveau du boîtier. Installer ensuite les pieds du piège photographique sur les bouchons mis en place à cet effet. Le tout devra être protégé par des gaffer pour tenir.

La hauteur des pieds de votre appareil ne dépendra que de vous et de l’usage précis qu’il en sera fait. Ils seront relativement courts s’il s’agit d’animaux de petites tailles comme les langoustes, les petits félins… et plus hauts pour les grands animaux.

Pour accrocher l’appareil à un tronc d’arbre et surtout pour que l’installation soit assez solide afin que les animaux ne puissent l’abîmer, il faudra mettre des étriers sur le piège photographique. Une housse de protection contre la pluie doit également être utilisée pour éviter qu’il ne se détériore pendant les saisons pluvieuses. Les dimensions de cette housse seront prises en fonction de celles du carter de protection.

A suivre : Les meilleures marques de caméra de recul du marché